Faire garder ses enfants par une babysitter

Après la naissance de Maxime, j’ai eu la chance de pouvoir me consacrer à lui à 100% en restant à la maison jusqu’à son entrée en maternelle. Pour Lola j’ai pu avoir une place à la crèche quand elle a eu 2 ans. Ce qui était pratique car quelques jours après sa première rentrée, comme vous le savez, j’ai eu une belle opportunité de job.

Maxime à l’école primaire, Lola à la crèche, j’étais en fin prête pour reprendre une vie active ! Après cinq années d’une vie de mère au foyer, je me réjouissais de retrouver les galères des transports en commun, du réveil matin, de la pause-café avec des nouveaux collègues, etc… Mais il y avait un petit détail au quel je n’avais pas pensé… un petit souci d’emploi du temps qui aurait pu tout gâcher.

Vie professionnelle et sorties d’école

En effet, dans cette nouvelle aventure professionnelle, je devais être à mon travail entre 9h00 et 9h30. Jusque-là pas de souci. Mais le soir je pouvais difficilement quitter ce nouveau bureau avant 18h30. Et 18h30 c’est justement l’heure limite à laquelle ferme la crèche de Lola. Avec au minimum 45 minutes de transports, l’équation était compliquée à résoudre. Il me fallait donc trouver une solution. N’ayant pas de famille proche de chez moi, ma seule issue était de trouver une babysitter.

Les sites de babysitting

Je me suis donc posée sur mon ordinateur et j’ai écumé les sites de babysitting. Il faut dire que le choix ne manque pas. Ils ont des noms tous plus loufoques les uns que les autres : «o2», «kangourou kids », « Yoopies », «Nounou-top » ou encore « Babychou ». Celui qui a retenu mon attention est «Nounouland». Ce site est simple, clair et gratuit. Les annonces sont vérifiées et le choix des babysitters très large. Et pour le coup le nom est bien choisit !

Ma babysitter

Babysiter avec un enfant

La plupart des profils sont des étudiantes ou des stagiaires qui préparent un diplôme dans la petite enfance . Ce qui parait évident car c’est un job qui s’accorde merveilleusement avec leur emploi du temps. C’est le cas de Céline, que j’ai justement trouvée sur Nounouland en quelques minutes. Elle a 23 ans et étudie la philosophie. Avant de lui confier la garde de mes enfants, j’ai souhaité la rencontrer une demi-heure chez moi afin de vérifier qu’elle était apte à s’occuper d’enfants. C’était une sorte d’entretien d’embauche informelle au cours duquel nous avons parlé d’elle, de ses expériences et de ses compétences auprès des enfants. Mais nous avons aussi parlé de tout et de rien, ce qui m’a permis de voir si le feeling passait bien. Et ça été le cas. J’ai tout de suite eu confiance en elle.

La première garde

Pour une maman, confier son enfant à une babysitter peut être angoissant. Mais j’ai pris sur moi, et j’ai fait confiance à Céline. Elle avait senti que j’étais en angoissée, alors le premier jour elle m’a envoyé plusieurs SMS pour me rassurer : « J’ai bien récupéré Lola, je vais chercher Maxime », « C’est bon j’ai Maxime, nous rentrons à la maison », « nous sommes bien arrivés chez vous », etc… Cette démarche m’a tranquillisée.

En conclusion de mon expérience avec le babysitting

Ca fait maintenant 1 an que Céline garde mes enfants après l’école, et je suis très heureuse. Je n’ai pas le stress de ne pas pouvoir être à l’heure et en plus Céline est suffisamment flexible pour que je puisse même sortir faire un apéro de temps à autres avec mes nouvelles collègues de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *